Lettres et mémoires


Mirbeau donne la parole à une soubrette, Célestine, ce qui est déjà subversif en soi, et, à travers son regard qui perçoit le monde par le trou de la serrure, il nous fait découvrir les nauséabonds


Version latine et française. Traduction par C. Sicard. Librairie Garnier, 1931.

Édition groupe Ebooks libres et gratuits

Lire "Les enfants de la Jeanne", c'est comme entrevoir, assis dans son fauteuil, une brèche sur plus de sept siècles d'histoire, avec de vastes visions d'ensemble et des zo